About

Mathilde Ramadier

MathildeRamadier©FlorianSarges_DSC3440-FB
© FlowtographyBerlin

Née en 1987 dans la Drôme. Vit et travaille à Berlin. Aperçue de temps en temps à Arles.
Mathilde Ramadier débute ses études à l’école d’arts appliqués Olivier de Serres à Paris. Elle s’éloigne ensuite du design graphique pour étudier l’esthétique et la psychanalyse à l’université de Paris 8, animant en parallèle une émission hebdomadaire dédiée aux musiques électroniques et aux arts numériques sur Radio Campus Paris, le PoneyClub54. Elle obtient en 2011 un master de philosophie contemporaine à l’ENS, en cohabilitation avec l’EHESS, soutenant un mémoire sur Sartre et la psychanalyse sous la direction de Marc Crépon. Germanophone, attirée depuis longtemps par l’esprit libre et le bouillonnement culturel de Berlin, elle s’y installe la même année. Elle publie ses premiers romans graphiques aux éditions Dargaud et Futuropolis, des traductions de l’anglais et de l’allemand, puis des essais libres à partir de 2017. Elle vit aujourd’hui dans le quartier de Kreuzberg en tant qu’auteure et scénariste, s’évade régulièrement en résidence d’écriture, mais aussi en France, à Arles ou à Paris, pour ses différents projets littéraires et artistiques.

Born in 1987 in Southern France. Lives and works in Berlin. Sometimes in Arles.
After a first degree as a graphic designer with professional experiences in several agencies and studios, Mathilde Ramadier went on to study philosophy and psychoanalysis at the University Paris 8, then obtaining a Masters Degree in Contemporary Philosophy at the École Normale Supérieure in Paris. For four years, she hosted the weekly radio show on Radio Campus Paris called PoneyClub54, focussing on the electronic music and digital culture. She is currently working as a writer, a scriptwriter and a translator, mostly writing graphic novels and essays while working together with various illustrators, publishers and magazines on ecology and social issues like feminism and labour rights.

Voir “l’empreinte digitale” dans 28 minutes sur Arte, février 2017

Voir le portrait diffusé dans Metropolis sur Arte en novembre 2016

Lire le portrait publié par Le Point en mars 2016

BOURSES, PRIX & RESIDENCES

Résidence à la Villa des Auteurs “La Marelle”, Friche La Belle de Mai, à Marseille, en mai 2018.

La bande dessinée “Et il foula la terre avec légèreté” publiée avec Laurent Bonneau aux éditions Futuropolis reçoit le Prix Tournesol à l’occasion du Festival International de Bande Dessinée d’Angoulême en janvier 2018.

La bande dessinée “Et il foula la terre avec légèreté” publiée avec Laurent Bonneau aux éditions Futuropolis reçoit le Prix de la BD Géographique à l’occasion du Festival International de Géographie de Saint-Dié-des-Vosges en septembre 2017.

Lauréate du programme pour les écrivains “Stendhal Hors les murs” de l’Institut Français pour un séjour de recherche d’un mois à Oslo en janvier 2017. Soutien de l’Institut Français pour le livre “Arne Næss. Pour une écologie joyeuse”, paru chez Actes Sud en 2017.

Bourse de traduction Tophoven de la Fondation Bosch. Résidence au CITL d’Arles (Centre International des Traducteurs Littéraires), juin-juillet 2016.

Programme professionnel et bourse pour les jeunes professionnels du livre du Bureau International de l’Edition Française (BIEF) et de l’OFAJ (Organisme Franco-allemand pour la Jeunesse), printemps 2016.

Bourse “Découverte” du Centre National du Livre en 2014 pour la bande dessinée Berlin 2.0, publiée avec Alberto Madrigal aux éditions Futuropolis en 2016.

Résidences d’écriture à l’Atelier-refuge de Saint-Melany, Ardèche, un projet de land-art mettant une cabane écologique à disposition des artistes et des écrivains, en 2013 puis en 2014.

Bourse Promobil de l’OFAJ pour un projet professionnel en Allemagne en 2012, pour la bande dessinée sur Sartre, dessinée par Anaïs Depommier et publiée par Dargaud en 2015.